Recruter la perle rare… mission impossible ?

savoir-recruter

Lorsqu’on demande à des habitués de salle de sport ce qui fait qu’ils sont attachés à leur club, peu répondent en parlant de la décoration. Une minorité de bodybuilder va évoquer les machines. Les plus désargentés eux penseront aux tarifs.

Mais la majorité parlera des coachs et du staff en général.

Ce qui fait un grand club, un bon club de sport, c’est avant tout son équipe.

Pour beaucoup de gérants de club, le recrutement n’est pas une priorité. Certains ne l’envisagent même qu’à peine dans leur champ d’action, que ce soit parce que ce sont d’anciens techniciens qui n’osent pas raccrocher les crampons ou parce qu’ils ne s’y intéressent simplement pas.

Pourtant, tenez-le vous pour dit. Le défi aujourd’hui des clubs est bien de recruter et de garder des troupes efficaces avec si possible, la perle rare au milieu.

C’est en fait même un secret de polichinelle pour les entrepreneurs. Une entreprise est performante quand ses employés sont performants. Autrement dit, avoir les bons talents au bon endroit change un club de sa qualité en passant par son envergure et sa fréquentation.

qui a eu cette idée folle, un jour de lancer un recrutement... ?

Tordons immédiatement le cou à une idée folle trop rependue. Il est peu probable qu’un talent se présente spontanément à votre porte un mardi matin (ni les autres jours d’ailleurs) parce qu’il avait froid, qu’il a vu de la lumière et que les quelques pas qu’il a fait pour rentrer lui aient inspirés des idées qui révolutionneront votre club.

On est d’accord, c’est dommage.

Recruter demande un investissement. En l’état, il y a assez peu de chances que votre employé idéal connaisse votre existence. La France, c’est très vaste et le marché du Fitness n’est pas non plus un vase clos.

La mauvaise nouvelle, c’est que tous les clubs veulent un employé parfait.

La bonne nouvelle, c’est que la plupart ne sont pas disposés à y investir du temps, du personnel et des ressources.

Aussi, vous devrez d’abord faire entendre votre voix, faire savoir que vous recrutez la personne parfaite. Mais aussi savoir comment discerner si le candidat en face de vous est bien l’humain idéal qui sait répondre à votre culture d’entreprise.

Le processus peut ne pas être facile sans la bonne méthode, mais pour optimiser au maximum le processus de recrutement, voici quelques conseils qui pourraient bien changer le visage de votre club :

1. Ton équipe est un réseau.

Il existe une théorie sociologique très connue dans le monde des affaires. L’endogamie sociale. Par facilité, intérêts communs, parcours humains et professionnels, on a tendance à tisser des liens avec des personnes qui nous ressemblent. Alors, le meilleur ami d’un professeur de français n’est pas forcément un autre professeur, mais il en compte assurément dans son cercle relationnel.

Votre équipe est donc votre meilleur soutien pour commencer la recherche de votre perle rare. Vous pouvez créer un programme de recommandation d’employés qui récompense les employés existants pour vous avoir présenté des candidats. A vous, après, de sélectionner les suggestions que vous estimez les plus judicieuses ou de n’écouter que celles qui viennent de vos meilleurs employés.

 

2. Donnez leur chance aux jeunes.

Fraîchement arrivés sur le marché de l’emploi, les nouveaux diplômés ont souvent soif de faire leurs preuves. L’une des meilleures solutions à moindre frais pour sélectionner le bon grain de l’ivraie est de mettre en place un programme de stage.

Tout d’abord, ça vous permettra de jauger la motivation des étudiants. Ensuite, ça vous permet de former comme vous le voulez un talent brut qui n’a encore ni mauvais automatismes, ni habitude contraire à vos méthodes.

 

3. Les réseaux professionnels du web

Sur LinkedIn, un vidéaste amateur peut prétendre être un réalisateur professionnel. Et beaucoup de recruteurs se méfient de ce nouveau média qui empêche parfois un recul critique.

Pour autant, aujourd’hui Internet est l’espace privilégié des échanges entre recruteurs et chercheurs d’emploi.

Se former à l’usage des nouvelles technologies est indispensable pour recruter la perle rare, que ce soit pour comprendre ce qui distingue deux profils sur LinkedIn que pour mettre en ligne et évaluer les réponses à une offre d’emploi sur Indeed.

 

Il n’y a pas aujourd’hui de meilleur outil que le net pour se connecter avec des professionnels aguerris.

le processus de recrutement

Attention cependant à ne pas perdre trop de temps avec ce recrutement. Heureusement, il existe des astuces pour optimiser le processus tout en trouvant ta perle rare. EN voilà une vraiment efficace : Une session collective de recrutement.

Après avoir présenté le poste à pourvoir, répondu aux quelques questions et répartit les candidats en binômes. Une fois qu’ils se sont découvert l’un l’autre, ils présentent rapidement le parcours de leur camarade. Le rôle du recruteur est de trouver la faille derrière chaque qualité présentée. Des expériences multiples montrent une grande instabilité. Un grand sens de l’écoute c’est une incapacité à faire entendre ses arguments.

Le but ici est tant de voir les réponses obtenues que de jauger les qualités du candidat. Ceux qui ne conviennent pas sont gentiment accompagnés vers la sortie (mais gagnent un mois d’abonnement dans ton club, après tout, ça peut déboucher sur des abonnements après !). Pour ceux qui restent plusieurs techniques permettent de trancher. Un Jeu de rôle où le candidat est mis en situation. Un entretien à l’ancienne pour en savoir plus sur lui. Le tirage à pile ou face, mais les résultats sont moins garantis.

coach devenir manager

Beaucoup de coachs veulent avoir leur propre entreprise. C’est même souvent le rêve de leur vie. Être son propre patron, n’avoir à répondre de personne, choisir ses horaires et bien sûr, obtenir la plus grande partie des bénéfices. Mais le passage à la réalité est parfois brutal. Au lieu de tout ça, les coachs se rendent compte que les clients ont remplacé leur patron… et parfois, pas en mieux.

relance-téléphonique

Voici une situation classique dans un club de sport : Un prospect (que nous appellerons Anatole parce que c’est un joli prénom) entre à l’accueil et demande des renseignements. Il veut se remettre au sport, mais il veut prendre le temps de réfléchir. C’est un investissement financier important pour lui et qu’il n’est pas sûr de garder la motivation nécessaire pour le justifier.

organisation-trello

Les entrepreneurs sont en effet des représentants de ce courant de pensée. Travailleurs acharnés qui essaient toujours d’optimiser leurs produits, de faire cette petite heure de travail supplémentaire chaque soir pour faire un peu plus, se rapprocher plus de leur vision. C’est la vision assez juste d’un dirigeant de salle de sport, un entrepreneur qui travaille tard et fait son maximum pour son (ou ses) club.

Faire un point sur la stratégie de mon club