Articles

Devenir une machine

Aujourd’hui, j’ai une promesse forte pour vous : devenir une machine ! Ça ne fait peut-être pas rêver tout le monde de devenir une machine mais personnellement je trouve ça vachement sexy comme idée ! Pourquoi ? C’est souvent le meilleur moyen d’atteindre un objectif. Une machine va être beaucoup plus efficace que l’homme dans de nombreux cas. Et si on arrivait à s’en inspirer pour atteindre nos objectifs et gagner en productivité ? Ce hack m’a été partagé par un ami coach sportif, Jérémy, qui est une machine lui-même. 

 

 

Nous cherchons tous à atteindre des objectifs, car ne pas les atteindre signifie stagner et engendre souvent de la frustration dans la vie.

Et ce que vous voulez probablement, en tant que dirigeant de club de sport, c’est gagner plus d’argent, pouvoir profiter de votre vie avec vos proches et notamment pouvoir profiter de votre argent en famille. Alors pour tout cela, vous devez mettre en place un certain nombre de choses dans votre club, dans votre vie et si vous n’atteignez pas ses objectifs de vie, vous vous retrouverez à la fin de votre vie en pensant “Mais ? Qu’est-ce que j’ai fait ?!”.

 

Ecrivez vos objectifs

Je ne vais pas vous parler de l’intérêt d’atteindre son objectif ici, mais je vais vous expliquer une bonne astuce pour être certain d’atteindre cet objectif. Tout d’abord, avant d’atteindre un objectif, il faut au préalable se le fixer. Il y a une étude américaine qui montre que même si vous avez un objectif bien fixé, un objectif SMART, le fait de l’écrire va vous permettre d’atteindre votre objectif. Pourquoi ? Cette fameuse étude américaine a réussi à montrer que les gens qui écrivaient leurs objectifs réalisaient 40 % d’objectifs en plus ! 

Donc, premièrement, définissez extrêmement bien vos objectifs et écrivez-les. La deuxième étape qui paraît toute bête, mais qui est vraiment importante, c’est systématiquement de faire comme un ordinateur et d’être binaire dans ses décisions. Demandez-vous simplement si cette action ou cette décision que vous allez prendre va vous rapprocher de votre objectif ou est ce qu’elle va vous en éloigner. 

C’est aussi simple que ça. 

Imaginez d’ailleurs si vous conseillez ça à vos propres clients, dans les salles de sport :

“Qu’est-ce qui va te rapprocher de ton objectif ? Manger une pomme ou une pâtisserie cet après-midi ?” 

C’est très binaire, mais, en réalité, le fait d’être binaire vous oblige à prendre une décision. Et cela va vous aider à faire un pas de plus vers votre objectif.

 

Soyez binaire !

Je vous propose maintenant de vous mettre à appliquer cette règle. Par exemple, est ce qu’une réunion avec votre équipe va vous rapprocher de vos objectifs ou vous en éloigner ? 

 

Alors, vous pourriez être tenté de dire  que oui ça va vous en rapprocher, mais en fait, on se rend compte que 20 % des gens qui sont à une réunion ne vont rien y apporter.  Donc, posez-vous la question, si vous étiez absent à cette réunion, est-ce qu’elle n’aurait aucun sens sans vous et n’aurait servi à rien ? Alors, peut-être que oui … Si vous répondez à cette question alors faites la réunion ! Personnellement, je pense quil y a d’autres façons de faire et on en reparlera. Si vous perdez du temps, en ayant passé quatre heures à faire des réunions qui ne servent pas à grand chose ; Est-ce que ça va vraiment vous rapprocher de votre objectif ?

 

Voilà, à partir du moment où vous allez vraiment être binaire, vous allez devenir cette machine qui décide si oui ou non cela la rapproche de son objectif et je peux vous promettre que votre productivité va exploser ! Ce qui n’est pas nécessaire vous écartez-le de votre vie. Ça va vous permettre de vous recentrer sur vos objectifs et également d’apprendre plus facilement à dire non. Quelqu’un qui vient vous voir et vous demande du temps et votre participation à l’atteinte son objectif : si ça peut vous aider à atteindre le votre faites-le, autrement déclinez poliment. Alors, oui, c’est une réflexion un peu déshumanisée. Mais si vous expliquez très sincèrement pourquoi vous refusez, que vous êtes actuellement concentré sur votre objectif, que votre temps ne vous permets pas de l’assister immédiatement, il n’y a aucune raison que la personne vous en tienne rigueur, car vous ne lui devez rien. Et si vous n’avez que ça à faire, aidez là,  mais si c’est le cas cela veut dire que vous n’avez pas défini d’objectifs et que vous ne recherchez pas de la productivité. Dans ces cas-là, effectivement, cet article ne vous sert à rien et vous n’avez pas besoin de vous transformer en machine. 

 

Pour être clair quand vous passez 2 ou 3 heures sur le projet de quelqu’un d’autre, vous augmentez sa productivité, mais lui ne vous a pas apporté grand chose. Donc, si cela vous sert : faites le. Si ça vous sert pas, ne le faites pas et apprenez à dire non. 

 

Ceci étant dit, on n’est pas obligé d’être des machines tout le temps et on n’est pas obligé de ne faire que des choses utiles. Au contraire, je crois que les choses les plus précieuses, à priori, ne sont pas des choses qui vont vous aider dans la vie ou à augmenter votre productivité dans le business. Passer du temps avec vos enfants, aller voir des paysages magnifiques à l’autre bout du monde ; ça, c’est utile à l’accomplissement d’une vie. Mais pour faire tout ça, à un moment donné, il va falloir vous soyez productif dans votre travail et prendre les bonnes décisions. 

 

Testez-le vous-même pendant un jour, deux jours, 10 jours… 

Demandez vous, systématiquement, à partir de maintenant parmi toutes les actions et décisions que vous allez prendre si cela va vraiment vous aider à atteindre un votre objectif (et au préalable fixez votre objectif). 

 

Dites-moi ce que vous en pensez dans les commentaires, ce que vous avez réussi à accomplir en mettant en pratique cette méthode, si vous aussi vous avez des méthodes pour atteindre vos objectifs.

Comment abattre plus de travail

Aujourd’hui, j’aimerais vous donner un petit hack que j’utilise (et qui a changé ma vie) pour augmenter ma productivité et pour abattre plus de travail. 

 

On a souvent tendance à accumuler les tâches à accomplir au fil du temps, mais votre objectif, c’est de cocher toutes les tâches de votre liste sans vous disperser. Souvent, on pense que l’on ira plus vite en commençant plusieurs tâches en même temps. Et ça, c’est un premier problème ! 

 

L’effet Zeigarnik ou la fatigue de remettre à plus tard

Tout ce qui n’est pas terminé va vous rester en mémoire, il s’agit de la théorie de l’effet Zeigarnik. La première chose à faire, c’est de vous créer une to do list pour sortir les choses de votre tête car vous ne pourrez jamais être insouciant tant qu’une tâche démarrée n’est pas terminée. 

Notre cerveau continue à garder les tâches à accomplir en mémoire et les études montrent que si vous les notez tout simplement sur un agenda, une to do list, un calendrier (peu importe) ; Alors, vous les sortez de votre tête. Votre esprit se dit “Ah ok, c’est bon il y a un disque dur externe qui a pris la chose en charge alors je n’ai plus besoin de m’en souvenir”.

 

La règle des 2 minutes

Mais, revenons à ce fameux hack qui va vous permettre de considérablement retirer des tâches de votre to do list. En fait, c’est tout simple ça vient de la méthode Getting Things Done (ou s’organiser pour réussir). C’est David Allen qui a écrit ce livre, que je vous recommande, dans lequel il instaure cette petite règle toute bête : 

si la tâche vous prend moins de deux minutes à faire, faites là immédiatement ! 

Ça paraît tout bête dit comme ça mais vous allez vous rendre compte qu’une grosse partie de ce que vous mettez dans votre to do list vous prendra finalement moins de deux minutes. Alors, maintenant, regardez votre to do list et abattez prioritairement les choses qui prennent moins de deux minutes. Vous allez voir que ça va vous motiver parce que vous allez vous rendre compte que vous allez accomplir et retirer peut être 50% de votre liste. 

Et il faut admettre que ces petites choses qui ne vous prennent que deux minutes, en réalité, vous n’avez pas envie de les faire et vous les repousser toujours au lendemain. Le problème c’est qu’à chaque fois que vous reprenez votre to do list, vous la relisez. Et une étude a montré qu’on perd un temps énorme (ça peut se compter en semaines sur une année) à relire une to do list qui s’allonge un peu plus chaque jours ; alors qu’en fait, on pourrait la raccourcir. A chaque fois que vous avez la relire vous allez vous dire “Ah oui c’est vrai j’ai ça à faire !” et ça va vous revenir dans un coin de la tête. 

En réalité si ça prend moins de deux minutes, faites-le immédiatement. 

 

Allez-y, prenez votre to do list et abattez toutes les tâches qui vous prennent moins de deux minutes. S’il y en a 50 ça vous prendra moins de 100 minutes (moins d’1h40) et vous allez abattre énormément de travail

 

Voilà donc ce petit hack, dont tous les start-upers, les lecteurs de David Allen et moi-même nous servons et cette technique va révolutionner votre vie alors essayez-là ! Les choses vont être faites, vous allez vous sentir mieux et vous allez augmenter votre productivité.